Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mardi 13 mai 2014

PH 2014

Chers auteurs ayant participé au prix Hemingway 2014,

Voici le mail tant attendu – et sans doute redouté… – qui met fin à votre légitime impatience.

 Nous avons découvert vos textes aux univers littéraires variés avec beaucoup de plaisir et de curiosité. Certains ont été très fortement plébiscités, d’autres ont été défendus pour leur originalité, la richesse et la variété de leur écriture, la sensibilité qui s’en dégageait ou l’univers qu’ils se proposaient de mettre en lumière. Avec le bel engouement suscité – le nombre de participants étant de 160 cette année – et la réception de textes venus du monde entier (10 pays) répartis en 77 nouvelles en espagnol, 81 en français et 2 en anglais, nous avons mis en place un comité de présélection constitué d’une vingtaine de grands lecteurs, tous passionnés de littérature, aficionados pour certains et personnes bilingues connaissant les cultures rattachées à chaque contrée, vocabulaires et tournures spécifiques. Comme chaque année depuis 10 ans, cette sélection a été longue et difficile. Une lecture attentive et posée de chaque nouvelle reçue nous a permis de faire des choix parfois compliqués, toujours délicats, mais nécessaires.

 Voici la liste des 21 nouvelles finalistes du dixième Prix Hemingway :

 NOUVELLES FINALISTES 2014

 3 – Le torero sans passé

9 – Lagartijo y los cabestros

13 – Pasion y muerte del « Manchaos »

17 – El Quite

 20 – Le Che s’est arrêté à Las Ventas

 23 – Un Drama lorquinoa

24 – L’espagnol et la charcutière

26 – Naranja

28 – Madrid États Zunis d’Amérique

 30 – El Ocaso de Hemingway

 34 – Fissures

40 – Las Flores del Alba

 44 – El Calanes

 61 – L’Ombre des Tamaris

75 – La Promesse de la Chenille

 89 – Être de Taille

92 – Les Miuras de St Petersbourg

 93 – Manade Infierno

108 – El Mexicano

109 – Latifa

111- Mon chéri

 Si la popularité du prix Hemingway grandit auprès du public et des auteurs, c’est à vous tous qui participez que nous le devons. À ce stade de la compétition, Les Avocats du Diable, organisateurs du prix Hemingway depuis sa création, tiennent donc à remercier et à féliciter chaleureusement chaque auteur pour sa contribution littéraire.
 Le jury délibérera à huis clos le vendredi 6 juin 2014 à l’heure du déjeuner. Nous espérons vous retrouver le vendredi 30 mai, à 19h30, dans les arènes de Nîmes, à l’occasion des lectures dans les chiqueros et de la présentation du « recueil 10 ans » et lors de la Feria de Pentecôte à Nîmes, notamment le samedi 7 juin juste après la corrida du matin pour la remise du prix Hemingway sur le sable des arènes.

Les nouvelles finalistes seront lues dans les amphis des arènes le samedi 7 juin et le dimanche 8 juin entre 10 h 15 et 11h. Quant à la nouvelle lauréate, elle sera lue le lundi 9 juin à 14h00 dans les jardins de l’Hôtel Imperator à Nîmes. Vous trouverez en document attaché le programme complet de l’édition 2014.

Avec toute notre reconnaissance et notre amitié,
Jacques-Olivier LIBY
Président

12 commentaires:

el Chulo a dit…

le tien c'est "l'espagnol et la charcutière?" Tous les autres titres me semblent beaucoup trop convenus pour toi.
abrazo

Marc Delon a dit…

Salut chulo, désolé pour la présentation de ce post, ça s'arrangera à partir d'un autre PC, celui-là bugge...
Le mien, le mien... c'est pas dit que je sois finaliste ! C pas antibiotique...

el Chulo a dit…

C'était une interrogation et une boutade (de dijon)! Si tu es présent une nouvelle fois: suerte!

Pedroplan a dit…

Encore que La Promesse de la chenille...

Marc Delon a dit…

Processionnaire, donc urticante, sûrement...

el Chulo a dit…

Pedro pour la bave, la chenille?

Anonyme a dit…

"Mon chéri" ??? Après tous ces mois de silence....
Victorina

Anonyme a dit…

J'avais bien donné mon avis moi ?? Ou il est passé ????
Victorina

Marc Delon a dit…

Hello Victorina...
Mon chéri ? Ah... le titre... je sais pas... :-)
Des mois de silence...? je ne vois pas le temps passer...
C l'acédie qui lasse...
Ferais mieux d'arrêter de travailler dans la maldie le handicap et la mort,et d'écrire, mais bon, je n'ai pas trouvé la solution

Anonyme a dit…

Il n'y a qu'un pas à faire....oser, lâcher prise, et vivre sa passion !!!Bon courage...
Victorina

Marc Delon a dit…

Si j'avais 25 ans, pas de charges et plus de talent, oui...!

el Chulo a dit…

liby, liby, non je n'ose pas!