samedi 24 décembre 2011

Du Rosbeef pour Noël...




La Nation française est en émoi. Marine et Eva se fritent d'importance, mains sur le cœur, attestation de francophilie contre suspicion de francophobie. Bayrou fait jet à part pour jeter sa poignée de terre sur le cercueil de Waclav Havel le Président-philosophe dont même les cendres expriment un concept.



De jeunes Ukrainiennes pas mal gaulées ma foi, manifestent seins nus naturels devant le KGB qui pour les remercier de cette animation en nue-propriété, les emmènent tester l'usufruit des forêts profondes où ils les parfument au kérosène avant de les abandonner aussi nues qu'un communiste aux illusions perdues.



Ah ben oui mais si vous ne suivez pas l'actualité, je n'y peux rien...



Mesdames, il va falloir tailler des ''PIP''. C'est un problème de santé national : c'est la crise et comme tout fout le camp, le silicone en fait autant. Les jouets des papas obnubilés par le désir, à force d'être frénétiquement pétris eu égard à leur consistance à nulle autre pareille, suffusent. Je suffuse, tu suffuses, ça finit par fuser, envoyez-les par fusées, ça fuit, c'est usant, c'est suffuisant... Les balconnets ne retiennent plus rien, je suinte donc j'essuie. Les chirurgiens plasticiens toujours plus cupides que niais, se doutaient bien que l’innocuité du sérum physiologique serait supérieure aux ''silicone vallées'' mais bon, ils les ont placées quand même. Faut dire qu'entre charcutiers – le PDG des ''PIP'' est un ex-charcutier, Alain Delon aussi, me direz-vous- on s'est toujours payé sur la bête. Ce coup-ci, les blouses bleues feront un prix, de gros : 1000 roros le téton, en échange standard, pas plus. Ce qui, d'après les calculs de la faculté, devrait renchérir l'intervention à 2000 euros par personne vu que, le plus souvent, ces attributs vont par paire, exactement comme les ovaires ou les testicules, voire les mains pétrisseuses, symétrie harmonieuse oblige. Des voix s'élèvent pour s'indigner que la communauté par le truchement de la Sécu crache au bassinet pour assumer les rêves over-boostés de quelques bimbos. Il est vrai qu'on pourrait aussi ne plus rembourser les genoux ligamentaires des quelques privilégiés du ski alpin. Comme les brûlures des sardinades, au barbecue des pauvres, qui auraient très bien pu bouffer des panés Findus.



La semaine dernière, une dame m'a demandé de lui en tâter un. Euh... comment voudriez-vous que je tatasse, je ne suis pas oncologue savez-vous ? Rhâââaa dorrrrrrteur ça ne fait rien, tâtez me-le, je sens une boule, qu'en pensez-vous ? C'était touchant, cette confiance qu'elle me faisait. Je tatai en tâtonnant, c'était du bio. Etonnament dense et ferme pour une mamie, félicitation. Mais boule il y avait, fissa à la mamo et voila-t-y comment j'ai dépisté mon premier cancer du sein de Kiné... j'étais fier et ça n'a rien coûté à la sécu. J'y ai pris goût et je tâte maintenant avant qu'on me demande. C'est bon. Surtout quand il n'y a pas de boule, sinon c'est triste. On a aussi essayé de me soumettre un vieux testicule poilu, ridé et variqueux : là, j'ai envoyé chez le spécialiste. Non, mais, faut pas déconner, je veux bien faire de la médecine mais pas du soupesage de breloque virile... Y'a des mecs tout exprès formés pour ce sacerdoce. Il est possible que je dorme bientôt en prison. Enfin, des gugus se sont permis le scandale d'installer des caméras et d'autoriser les gardiens d'immeubles de se munir de tonfas : en face, c'est la grosse marrade des ''sauvageons'' comme les appellaient il y a peu les socialos humanistes, qui fêtent désormais leur première Kalachnikov à seize ans ( en vente libre pour 150 euros dans les quartiers, si intérêssé m'écrire, je sais où s'en procurer...)



Mais tout cela n'est rien face à la préoccupation majeure d'une indignation à 800.000 roros per month : ladies and gentlemen, i'm very glad to introduce you David Beckam (David ruisseau de jambon) and Angelina Jolie -qui n'est pas la jumelle d'Eva, oh non... beaucoup plus pollueuse dans l'âme, même qu'elle se met de la graisse de baleine colorée sur les lèvres- . Alors, de quoi est-ce que cety qu'il retourne exactement ? Eh bien si on a été fier d'annoncer que ce feignant taciturne d'Anelka qui sourit une fois toutes les années bissextiles et méprise copieusement son prochain, allait être employé pour la même somme en Chine, ''on'' est absolument indigné que Beckham vienne chez nous. C'est vrai qu'il est souriant et affable, lui.



Ce joueur de classe mondiale convoité donc par le monde entier – imparable – viendrait par le pouvoir fluzzien quatari s'échouer en bord de Seine. Oh putaaiiin le S-candale.... le tout-Paris découvre d'un seul coup que l'argent régit le milieu du fotebale et tombe à bras raccourcis sur le joueur, il est vrai aussi blanc qu'un Efferalgan – et non pas qu'un éphèbe Afghan- dans une hypocrisie très parisiano-bobotisée. Je me souviens de la réponse de Bernard Tapie homme de gauche adoubé Miterrandien, à ce journaliste qui s'insurgeait du montant du transfert et du salaire de je ne sais plus quel joueur à l'OM : qu'est-ce que ça peut foutre qu'il coûte (mettons) un million d'euros s'il en rapporte trois ? Bon, ceci dit, Mitterand et Tapie, z'étaient autant de gauche que ce que je suis chamane Baoulé... z'étaient surtout des imposteurs. Outrecuidance supplémentaire, Beckham n'est pas banlieusard, non plus décérébré comme la plupart des nôtres qui vont aux putes entre deux séances d'étirements sans même se préoccuper que la donzelle soit majeure. Non, il est intelligent et Ô indignation suprême, est non seulement un seigneur sur la pelouse, donnant des ballons dans la course au millimètre avec une vison du jeu prodigieuse et limpide à la Platini, mais un homme d'affaires averti qui génère du pognon sur et hors herbe tondue. Comble de l'abjection, il ne pousse pas la laïcité jusqu'à invoquer Allah en rentrant sur la pelouse par d'ostensibles prières coraniques et sa femme – un canon évidemment - s'habille avec bon goût et non avec le maillot de l'équipe que son club ou son pays affronte... Re-comble de l'ignominie, il est beau comme un Dieu et tous ses entraîneurs s'accordent à louer son extrême probité professionnelle : le premier arrivé à l'entraînement et le dernier à en partir. Le strict contraire d'une grosse tête, un exemple pour toute son équipe. Si on rajoute qu'il répond poliment, avec des raisonnements intelligents, ne boit pas, ne fume pas, ce qui le maintient toujours compétitif à trente-sept balais vous comprendrez que cela confine à l'insupportable d'autant qu'il n'est même pas arabe ! Et bien messieurs-dames, c'est ce sale type qu'on ose accueillir en le salissant avant même qu'il ait posé une valise ou touché le premier ballon parisien. David, on est vraiment trop tartes, ici, fait vite demi-tour et casse toi de ce pays de merde, c'est un françouze qui te le dit... ''défois'' que tu produirais du beau jeu qui ferait plaisir à voir...



Bon, c'est pas le tout, faudrait commencer à s'occuper de la poularde au vin d'Arbois, crème fraîche et morilles, histoire de porter un toast à tous les militants du parti le plus représenté du territoire, celui des cons.

19 commentaires:

ludo a dit…

"poularde au vin d'Arbois, crème fraîche et morilles"...j'ai cru que c'était la légende de la photo.
allez, noyeuses tu sais quoi et retiens la date du we du 13/14/15, je reviens écumer les douves nîmois.ça va chier.

ludo

Maja Lola a dit…

Pour l'édito de Noël, tu nous as gâtés ...
Bien moche l'actualité qui, à force de nous focaliser sur "la crise" nous fait oublier que l'on peut encore et toujours violenter et humilier des femmes (malgré une glasnost déjà si lointaine) que l'argent est le nerf du meilleur comme du pire, que les opinions se forgent à l'aune des lobbies dans lesquels les médias s'engouffrent souvent aveuglément ...
Voilà pour le constat du pire. Heureusement du meilleur : ta patiente que tu as dépistée (bien malgré toi).
Et question cadeau, merci pour la photo de Beckham alangui dont les tablettes de chocolat semblent promettre bien des gourmandises ... Pour une fois que tu ne nous as pas accroché une pin-up (peut-être customiée PIP) en houppelande rouge échancrée ... Merci d'avoir pensé à nous, les fââââmes ...

Edito décoiffant, bien loin de l'onctuosité qui a dû enrober ta poularde au vin d'Arbois !

Marc Delon a dit…

Tiens, Ludooooo bonjour, ça faisait longtemps que tu n'avais rien dit... pas mal pour la légende : jalouse ! Oui, pour le NFF j'ai mes places ! Grâce à une bienfaitrice toujours bien placée dans la société nimoîse avec qui tu seras ''obligé'' de boire un pot et avec moi aussi, ce coup-ci. J'adorerais faire les after jusqu'au bout de la nuit avec toi et les flamencos mais putain je bosse le lendemain !

Oui Lola, pour toi et toutes les filles, pour votre petit Noël, le ''Ruisseau de jambon'' dénudé... Néanmoins cela cache une injustice : pourquoi ne suis-je pas foutu comme ça, moi ?
N'empêche, au sujet de cet édito je ne peux m'empêcher d'avoir une pensée émue pour les ''archétypes bloquants'' tel ''Pedrito del Chulo'' sur la façon dont il (n')est (pas) apte à recevoir un truc du genre....
ils doivent téléphoner à l'asile du coin en demandant qu'on m'enferme ou ressentir avec cruauté que le monde qu'ils avaient connu s'enfuit à grandes enjambées... qu'il se rassure, cela m'atteindra aussi bientôt.
La Poularde au vin jaune et morilles : testée, approuvée et recommandée ! ça change de la vieille dinde desséchée...
Programme de tout à l'heure : 2 oies... c'est inhumain...

Anonyme a dit…

Un vrai plaisir la lecture de ce tour d'horizon, un cadeau !
Le bébé! On comprend qu'il apprécie la nouveauté!
Très belle photo, tellement inédite!

Gina

Anonyme a dit…

Moi, pas d'oie, pas de dinde, pas de poularde, pas de chapon... mais de l'Albe atroce.
"Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer,
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher".
... un peu moi dans le blog quoi...
JLB

Anonyme a dit…

le petit dans les bras du père Noël on dirait un aficionado du siete amoureux de Las Ventas dans les bras de la nouvelle empresa de Madrid refusant de croire à un cadeau...
Piputo

Marc Delon a dit…

photo du père Noël au bébé inquiet piquée sur le net chez planet.fr ou orange, je ne sais plus...

el Chulo a dit…

franchement marcos, je m'en branle énormément de monsieur chaude spice girl!et métonne qu'un type de ton implication sociale et de ta profondeur s'esbaudisse sur ce mec.
mais bon ce doit être celà le libéralisme débridé.
pour le reste il existe des tas de mecs qui ont honte d'être de droite, et d'autres d'être de gauche. résultat, ils sont de rien.
mais c'est bien aussi, ça permet d'admirer un footballer qui ne joue plus au football, mais à une échelle moindre on a tenté de fabriquer uin rugbyman qui n'a jamais joué au rugby, ou des toreros qui ne toréent plus et des politiques qui ne peuvent ni pensent rien.

heureusement, il ya a la duchesse d'albe!

Marc Delon a dit…

Je m'en branle plus que toi car je l'appelle par son nom tandis que "chaude spice girl" c'est déjà hyper connoté. C'est juste qu'à l'aune des réactions de "ma presse" de "mon pays" je mesure la mentalité de "ma société".
Je suis content qu'elle soit libérale, moi, c'est vraiment le système où je sens mes semblables le plus susceptibles de s'épanouir. De tous les systèmes pourris entre lesquels on a le choix, c'est à mes yeux de loin le moins pire. C'est dit, chulo, sans aucune animosité...

Pedroplan a dit…

On pourrait le prendre au Nimes Olympique histoire d'amener les femmes aux Costières. Ouvrons une souscription publique !

Anonyme a dit…

Cher Marc
Je t'écris depuis mon lit d'hôpital où je suis immobilisé depuis hier soir. En effet, immédiatement après avoir lu ton commentaire sur le bon système libéral, je me suis étranglé avec un os de l'albe-atroce qui s'est mis en travers de ma gargante. Le SAMU (Secours Anti Marc d'Urgence) a rappliqué en pimponnant et j'ai été hospitalisé (la clinique libérale étant trop chère et le chirurgien m'ayant réclamé un dessous de table avant la consult).
On m'a pendu par les pieds (il paraît que c'est bon pour les estouffements) et on m'a fendu le buffet à coups de hâche comme dans le desolladero. On a récupéré l'os qui va être rendu à l'albe-atroce dans son Palacio de las Dueñas. Le chirurgien-haruspice en a profité pour lire mes entrailles et m'a prédit qu'en 2012 je serai encore moins libéral qu'auparavant. Un psychologue est passé et a confirmé. Un avocat lui a succédé et m'a conseillé de saisir directement la Haute Cour de Justice de La Haye et d'ester contre le Docteur Mas (j'ignore pourquoi lui mais on ne prête qu'aux miches en ce moment). Un kiné s'est pointé mais je lui ai balancé à la tronche le haricot qui était sous le lit. Il s'est enfui de façon très libérale par ailleurs. Enfin, une infirmière belle, mais belle !!! est entrée dans la salle (ben oui, je n'ai pas droit à une chambre seule pour patient libéral mais à la salle commune pour une centaine de malades) et alors là... sous sa houppelande de Papa Noël, elle avait un corps de thermomètre. Elle m'a dit qu'elle venait prendre la température de "mon pays" et de "ma société".
Et mon cul, c'est du poulet ou de l'albe-atroce ? Non mais !
JLB

El Jipe a dit…

L'était bonne la poularde ?

Anonyme a dit…

Dans son commentaire du 25 décembre à 22h30, Marc nous révèle que David Beckham ne signera pas au PSG mais à Liverpool. Et Marco d'entonner le célèbre "You'll never walk à l'aune". Fuck !
JLB

Marc Delon a dit…

JLB, il devient urgent que tu lances ton blog...

el Chulo a dit…

oui il s'améliore chaque jour

Marc Delon a dit…

la poularde j'en ferais p'têt un post, el jipe...

El Jipe a dit…

Je m'en pourlèche à l'avance !

Anonyme a dit…

Vous avez vu ? Chulo, vous êtes témoin : le proprio veut me virer ! J'entasse trop de trucs dans l'appart, il y en a même sur le palier. Y a que la moche du quatrième qui me comprend.
"Il devient urgent que tu lances ton blog"... Comme il aurait dit "T'as qu'à faire construire".
Marchand de sommeil, va !
JLB

Marc Delon a dit…

Ooops grossière erreur, Angelina c'est la panthère de brad Pitt non ? Beckham c'est Victoria... bon ben ne lisez pas cet article alors, qui n'y connait rien aux people...