Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

jeudi 18 octobre 2012

La pensée du jour

Ecrire est un travail dangereux si l'on considère le nombre des écrivains qui se sont suicidés. A moins qu'il faille inverser le raisonnement et penser que ce sont principalement ceux qui sont dans de telles dispositions qui écrivent.
                                                                                                                                                                                              Philip Roth

(citation de mémoire après reportage TV passionnant à revoir sur Arte ici :
http://videos.arte.tv/fr/videos/philip-roth-sans-complexe--6987646.html  attention plus que six jours pour le revoir...)

8 commentaires:

el Chulo a dit…

j'aimerais tout de même voir ces statistiques.
par exemple Hemmingway était atteint d'une maladie dégénérative très grave dont il connaissait parfaitement l'issue. peut t'on, réellement parler de suicide?
ce genre d'affirmation y compris sa réciproque me paraît très improbable, car de plus il y a une nuance entre "les écrivains" et "ceux ...qui écrivent, infiniment plus nombreux et distincts.

Marc Delon a dit…

je ne crois pas qu'il parlait de ceux qui écrivent mais plutôt de grands écrivains. Vais rechercher le lien si j'ai le temps pour le signaler.
Sinon, on est tous atteints par une très grave maladie dégénérative dont on connait l'issue... vieillesse que ça s'appelle : tous au suicide !

Marc Delon a dit…

Tu t'inquiétais pour moi, chulo ? ;-)

et le poète polonais a dit :

<< Quand un écrivain naît dans une famille, celle-ci est foutue... >>

Anonyme a dit…

Les grands écrivains se sont rarement suicidés, je crois, tout au moins en France.
Mais PH. Roth est tellement obsédé par les déchéances de la vieillesse qu'il évoque dans de nombreux romans que peut-être a-t-il déjà songé à une solution.
Gina

Marc Delon a dit…

m'étonnerat fort que Roth pense à la France en disant ça, ce minuscule pays dont il est un des rares américains à connaître l'existence...

Anonyme a dit…

Il s'accorde bien trop d'importance pour se soucier de la France, mais il aime bien les interviews de Fr. Busnel qui l'a déjà suivi dans son Connecticut.
Gina

Maja Lola a dit…

Peut-être quelques plumes pour lesquelles fouiller le mental pousse le paroxysme de la créativité jusqu'à l'extrême limite : la mort ...

D'un romantisme total et transcendant, n'est-ce pas ?

Anonyme a dit…

Merci d'avoir signalé cette video qui informre sur l'homme, l'écrivain, tous ses romans qu'on se prend envie de relire.
Gina