Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

lundi 1 octobre 2012

La Pensée du jour




Ecrire de la fiction, c'est se souvenir de quelque chose qui n'a pas eu lieu.

26 commentaires:

Anonyme a dit…

Oui quand cela a eu lieu c'est de l'autobiographie, des confessions ou des mémoires.
Dans la fiction, l'auteur projette Soi-même dans les situations et les personnages auxquels il s'identifie plus ou moins. Un Soi plus ou moins conscient, fait de sa vie, de son histoire personnelle qui se continue, comble ses lacunes, s'invente un futur...
C'est ainsi que j'imagine.
Gina

Marc Delon a dit…

de l'auto-fiction quoi...

Anonyme a dit…

Non, de la fiction qui le contient plus ou moins malgré lui.
Gina

Marc Delon a dit…

Ah... de l'auto-fiction inconsciente alors...

Anonyme a dit…

Flaubert s'était bien écrié : << Madame Bovary, c'est moi >>
Gina

el Chulo a dit…

Puis je faire remaeruer qu'on ne peut pas se souvenir de quelque chose qui n'a pas eu lieu.
pour le reste, c'est précisément le talent de l'écrivain de creer et non de se souvenir. à partir de quel matériau, c'est un autre problème, et en tous cas, à partir de choses qui ont une existence y compris insoupçonnée.

Maja Lola a dit…

Gina, tu es redoutable.

Marc Delon a dit…

"Puis je faire remarquer qu'on ne peut pas se souvenir de quelque chose qui n'a pas eu lieu."

putain, chulo... tu déconnes ou quoi... ? C'est pour ça que la formule est remarquable !!!

el Chulo a dit…

ben oui, c'est pour celà aussi que je ne l'aime pas du tout!
paradoxe un peu "low cost" à mon avis.
car même dans le domaine de la fiction, du roman par exemple, tout émane du romancier et de son inconscient, siège présisément des choses qui existent et ont lieu, puisqu'il les vit.
j'ai toujours pensé qu'être artiste signifiait aussi être médium, et d'une certaine façon faire ce lien entre le monde des ténêbres et notre quotidien morne de vulgum pecus.
Lorca en parle fort bien lorsqu'il parle du duende, ni ange, ni muse, duende!

Marc Delon a dit…

un inconscient auquel on aurait accès est-il encore cet inconscient ?
imagination, intuition, sensibilité, connexion avec les rêves, les pulsions, les fantasmes, l'auto-entraînement généré par la foulée de l'écriture, oui.

Anonyme a dit…

Écrire de la fiction c'est créer sinon ça s'appelle un documentaire écrit.Écrire c'est s'affranchir de la 4eme dimension.
isa

Anonyme a dit…

Et si pour mettre tout le monde d'accord on remplaçait "se souvenir" par "rêver", "espérer", "désirer" ...

Tant pis pour la figure de style de monsieur delon

le scorpion sous le clapas

Anonyme a dit…

rêvasser, "espérasser" sur son lit, avec son nounours dans les bras, c'est pour les femmes, ça ...
l'Anglore sur la tonnelle

Anonyme a dit…

Les hommes ne rêvent pas ?

Le rachalan de la capitelle pointue

Anonyme a dit…

'rêvent quand ils dorment, mais ne rêvassent pas quand ils écrivent. L'autre nuit j'ai fait un rêve merveilleux : toutes les femmes étaient aphasiques... Malheureusement le réveil a été brutal.
Lou roumégaïre du camp des garrigues

Anonyme a dit…

Que c'est triste et bête de ne rêver qu'en dormant et de craindre la parole féminine. Voilà un roumégaïre
qui doit être entouré de mémères saoulantes. Povre homme ; il a dû déguster. 'reusement qu'il lui reste les asperges sauvages du camp des garrigues pour avoir la paix

Lou mazetier de la cigale

Anonyme a dit…

Lou rabassier de Bramabiau va se coucher en cauchemardant sur une réunion Thermomix...

Anonyme a dit…

Merci Marc pour le beau collector des photos de Tomas.
La pensée du jour commence a être un peu vieillotte et a en lire les derniers commentaires ... ! Tu nous prépares qq chose ou tu fais la gueule ??

Victorina

PS sur la dernière photo si tu pouvais mettre ta signature un peu moins au milieu ?

Pedroplan a dit…

Mais oui, et ça va être une fiction. Superbes les photos de la prestation de JT : assez pour se conforter dans l'idée que ça, au moins, ça a eu lieu.

Marc Delon a dit…

en plein milieu dorénavznt les signatures au contraire... pour bien gâcher le piratage !

je prépare, je prépare... rien pour le blog... ! Mais j'écris... remarque ça sert à rien parce que les éditeurs perdent tes tapuscripts... sont aussi fiables que javier Conde devant un Moreno de Silva...

Anonyme a dit…

J'pirate pas ! j'fais la collec !

Victorina

Marc Delon a dit…

la collec est faite et vendue sous forme de livre au prix (presque)d'un amphi d'où l'on voit de très mauvaises corridas, flibustière !
Il ne m'en reste que deux d'une réédition avec un papier plus épais... attends... ah ben non, y'en a un pour machine et un autre pour machin donc ben tu ne peux plus en acheter... t'as raison, pirate ! Mais c'est joli le rose, non ?

Anonyme a dit…

De mieux en mieux !

Victorina

Marc Delon a dit…

et encore j'ai hésité : pleine poire c'était pas mal non plus... sus aux pirates !

Anonyme a dit…

Un oeil noir te regaaaaarde ....

Le scorpion sous le clapas

Pedroplan a dit…

Ah si il est fiable, Conde, devnat les Moreno Silva : c'est six avis assurés !