Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

samedi 13 septembre 2014

La pensée du jour

Nous sommes comme des livres ! La plupart des gens ne voient que notre couverture... Au mieux ils lisent notre résumé, ou bien se fient à la critique que d'autres en font. Mais ce qui est certain, c'est que très peu d'entre eux connaissent vraiment notre histoire.
                                                                                                                         Woody Allen

9 commentaires:

Maja Lola a dit…

Hélas, comment aller au plus profond de notre être quand nous mêmes en ignorons encore les abysses ...
Laissons "les gens" penser ce qu'ils veulent bien voir, même le vernis, même la critique des autres.
Seul l'avis de ceux qui ne sont pas "les autres" peut présenter de l'intérêt, et peut-être nous toucher.

Anonyme a dit…

Je pense que Woody Allen a raison. Mais lui-même, que sait-il de lui-même ? Ne se voit-il pas comme il lui plaît de se voir ?
Gina

Marc Delon a dit…

Gina vous êtes trop intelligente, on ne peut pas jouter avec vous... que pourrait-on vous répondre de pas trop bête...?
Ah si... qu'il est quand même son encre.

?

Bon ben, je retourne masser, alors...
et ne me sortez pas le coup du calamar qui la crache pour mieux fuir siouplait... ;-)

Anonyme a dit…

Marc, vos subtilités m'échappent : sont trop subtiles !
Gina

Marc Delon a dit…

Achetez aux halles de Nîmes chez Carmen de petits calamars de la mer de chez nous. Coupez les crochets, retirez la plume, passez-les sous l'eau. Faites revenir à la plancha/poêle, dix minutes, abondamment saupoudrés d'ail haché. Bouléguez-les, barulez-les dans la poêle (je sais que vous êtes dépourvue de tout article espagnol, votre mari mis à part...)servez avec une tomate et une pdt.

Anonyme a dit…

Je me sens pousser des nageoires...pour nager encore plus !

Gina

Chamaco del barrio a dit…

C'est déjà heureux que l'on puissent s'intéresser à eux même superficiellement, même par la couverture ou le titre, même et seulement pour flatter leru égo.
Combien d'hommes et de femmes tout aussi intelligents, braves, nobles, désintéressés, courageux, justes, n'ont pas eu la chance dans leur vie que quelcun s'intéresse à eux ?
Et par ailleurs, pucons nous nous intéresser en profondeur de 100% des humains que l'on rencontre dans notre vie ?
Alors....

Pedroplan a dit…

Pour ce qui est des demoiselles, il arrive qu'on=s'intéresse à la 4ede couverture

Marc Delon a dit…

ouh fan de chichourle... je crois que j'ai compris... je traduis pas...