Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mardi 30 septembre 2014

Pourquoi pourquoi, hein ?

Je voulais faire ma coquette, ne pas prévenir, rester dans l'ombre. Je suis le spécialiste du contraste et de l'embrouille, du ''je t'aime moi non plus'', du ''je le fais mais ne l'annonce pas''... compliqué du ciboulot le garçon. Puis bon, relent inopiné de la bonne éducation donnée par ma maman, j'ai soudain réalisé que vis à vis des organisateurs de la manifestation, ce n'était pas très, très amical, ni respectueux de leur travail, de le passer sous silence... Et puis vis à vis de mon éditeur qu'à fait rien qu'à dépenser des sous, oh !
Alors au cas où la GRANDIOSE notoriété de mi bloggo pouvait rameuter une personne et demie...
Non Gina, ne venez pas siouplait, Maja Lola non plus, ne venez pas assister à mon plantage en public, lààààà, sages, devant la TV avec vos pépitos respectifs, quieto... je vous raconterai...
Imaginez, moi, conférencier... ouarfff je me marre grave... le problème c'est que je suis curieux... émotif mais curieux... sale défaut... sinon je suis tellement bien, à l'abri de mon écran, dans la pénombre de mon bureau... Moi y'en a jamais pris la parole en public... moi trouille à fond... vous pas venir siouplait... moi pas mauvais-mauvais à l'écrit mais caguette à l'oral. De plus les mecs pour venir m'entendre déblatérer devront raquer 23 euros !!! Putain la grosse hontasse !!! The big shame of the world !!! Payer pour m'écouter ???!!! Et tout ça sur mes frêles épaules ??? Vous avez mesuré que si ça se trouve je vais me ridiculiser en tentant de fuir par-dessous la moquette en faisant sauter toutes les barres de seuil ? Chtoung ! Chtoung ! Chtoung ! Tu vois la scène lecteur ? Je suis plus volumineux qu'un ragondin !
Si encore c'était dans le Sud-Ouest, à la bonne franquette, entre deux litrons de Madiran et quelques gésiers confits... mais non... là y'a cocktail après... ouf ça, au moins, pour justifier les 23 euros, c'est bien... je me défausse allègrement sur le Champ et les petits fours. Si seulement il y avait une réponse péremptoire à la question... Mais non, même pas !

5 commentaires:

Anonyme a dit…

To go or not to go ? That is a difficult question.

Gina

Pedroplan a dit…

23 € ? et tu prends la carte Vitale, Marc ?

Marc Delon a dit…

je prends tout : la Vitale, le CMU, tous les tiers payants que même les riches medicos ne veulent pas pratiquer, et quand il n'y a pas de convention avec une mutuelle je n'encaisse le chèque qu'après qu'ils aient été remboursés, et ceux qui n'en n'ont aucune, je les soigne quand même et ceux qui ont de la tune et qui partent sans dire "au revoir" ou "c'est combien ?" je ne leur envoie pas de société de recouvrement et même, même ceux qui ont bénéficié d'une erreur de la mutuelle qui les a crédités, eux, en lieu et place de moi, je ne leur demande pas... c'est pas beau ça ? Ils sont payés pour être soignés gratos ! Je sais je suis trop c.. mais je préfère soigner que faire de la compta et toutes ces histoires me gavent tellement à l'avance...
Maiiiis maintenant, Sophie - ma petite secrétaire à temps très partiel - va sévir ! Tremblez les pauvres, on va prendre tous vos sous !!! On s'est fait gruger avec le sourire pdt trois décennies car on arrivait à vivre quand même mais maintenant... Niet !

Marc Delon a dit…

Mais j'y pense pedroplano, t'es jeune toi, c'est 12 euros... ;-)

Pedroplan a dit…

Jeune, jeune, c'est vite dit ! Quand je visite un musée en Espagne on me colle d'office un billet pour "jubilado",; ce qui me vexe beaucoup. Y a pas d'entrée jubilatoire à ta conférence ?