Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

vendredi 24 avril 2015

La Pensée du jour


L'homme véritable veut deux choses : le danger et le jeu ; C'est pourquoi il veut la femme, le jouet le plus dangereux.

                                                                                       Friedrich Nietzsche

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Pour le jeu, Nietzsche a raison. Quant au danger, tous les hommes ne sont pas des toreros des arènes ou de la montagne. Ils semblent plutôt accrochés à toutes sortes de planches de sécurité !
Ils aiment la femme-joujou en oubliant que c'est un joujou pensant.

Anonyme a dit…

L'aficion n'est donc pas un homme véritable , puisqu'il reste bien en sécurité dans les gradins et vit sa virilité par procuration donnée au toréro , courageux certes , mais le courage n'est pas une vertu , seulement un attribut , puisqu'il faut du courage pour porter secours aussi bien que pour torturer un animal dans une arène .

Marc Delon a dit…

Fichtre quel puissant raisonnement. Dommage que vous n'ayiez pas eu le courage de le signer, ça valait le coup d'en connaître l'auteur.