Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mercredi 13 mars 2013

Deux oreilles pour Boudouni

 Mon fils m'avait déjà signalé le talent de ce copain de lycée. Il a dernièrement eu les honneurs de la une du Midi-Libre, ce qui m'a rappelé cette petite video d'une de ses faenas, ici sur le sable du ruedo de sa ville :

Sofyan Boudouni

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Evidemment, comme un con, j'ai regardé la vidéo. Comme un con, au début, j'ai cru que Boudouni était un élève d'une école taurine du coin et qu'il se rendait dans l'amphithéâtre nichmois pour une "démonstration". Je l'ai même trouvé sympa au début avec sa petite valoche à roulettes où il devait avoir rangé sa petite cape, sa petite muleta, son petit traje corto. Bon, je trouvais son look un peu bizarre et je me demandais comment son galure ala ancha pourrait tenir sur ses tifs. Mais bon, j'ai encore pensé qu'on l'avait choisi comme modèle d'intégration aux coutumes locales. Putain, on avait eu Savali on allait avoir Boudouni !
Ensuite j'ai pensé qu'il avait pas pu ouvrir sa valise et s'habiller "de corto" et qu'il avait gardé la valise avec lui pour pas que ceux du Mas de Mingue la lui piquent. Après j'ai pas tout compris. Dans sa façon de citer, si Boudouni était un recortador, un forcado, un acrobate ou un paillasse. Comme le toro n'a pas voulu sortir on ne saura pas. Et il a eu raison !
JLB

Marc Delon a dit…

Ouaip ! j'aurais du le garder pour le 1er Avril...