Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

samedi 1 février 2014

La Pensée du jour

L'art est un luxe de l'intelligence et du cœur. Comme tout luxe il ne doit pas être d'un réalisme grossier. Il doit, surtout, puiser son inspiration dans les régions de la beauté, et idéaliser la nature, au lieu de se borner à la représenter servilement.

Henri Gadeau de Kerville

9 commentaires:

Anonyme a dit…

Très vrai semble-t-il,et bien dit. Quant aux réalités grossières, vues par l'artiste, il en est qui retiennent l'attention et prennent du sens quand l'artiste s'en mêle.
Pensons à La Charogne de Baudelaire, au Boeuf écorché de Rembrandt , aux corps humains vus par Bacon, et à tous les crânes qui figurent sur de belles natures mortes.

Maja Lola a dit…

"Luxe de l'intelligence et du coeur ..." jolie formule qui laisse la porte ouverte à tout être inspiré.
Mais hélas l'inspiration n'est pas tout sans la possibilité de créer.

Anonyme a dit…

La photo du jour correspond bien à "la nature idéalisée".
Gina

Maja Lola a dit…

Tu m'expliqueras, Gina ....

el chulo a dit…

vous voudrez bien m'excuser mais je trouve cette définition de l'art d'une immense connerie.

Marc Delon a dit…

Olé Chulo ! Ca c'est un putain de retour fracassant comme je les aime !!!

Anonyme a dit…

Pour Lola : Dans la mesure où la femme photographiée est transformée par le photographe qui la déshabille, lui impose une posture, l’éclaire pour accentuer ses traits, ses contours ou ses volumes dans un souci esthétique, on peut dire que sa propre réalité est reconstruite et réinterprétée. C’est mon humble point de vue.
Pour Chulo : un affectueux bonjour. Gina

Maja Lola a dit…

Il impose tout ça, Marc ? Ah bon ...

Notre silencieux Chulo nous revient enfin.... il nous manquait.

Marc Delon a dit…

Eh ho, je ne déshabille personne, moi, c'est souvent à ce moment-là qu'on prend une veste. Par égard, je mets le chauffage à fond, c'est tout...