Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mercredi 27 avril 2016

HACE FALTA VALOR - Juan José Padilla muestra sus cornadas

6 commentaires:

el Chulo a dit…

quelle horreur ce mec!

Anonyme a dit…

Ce "mec" montre ses blessures comme autant de souvenirs-trophées qui ne vont pas sur une étagère et il en est fièrement attristé comme les anciens combattants évoquant de manière obsessionnelles leurs campagnes. En plus, ia a des auditeurs attentifs et curieux, ce qui est rare.

Gina

Marc Delon a dit…

qu'est-ce qui est horrible ? Ses cicatroces ? Son maillot ? Son toreo ?

el Chulo a dit…

tout, marcos, tout!

Marc Delon a dit…

on peut quand même lui reconnaître de peser sur le toro, chulo, no ?

el Chulo a dit…

sur les cornes oui. marketing de la blessure. absolument anti taurin!