Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

vendredi 17 août 2012

Aperçu depuis la terrasse du bar Julio










10 commentaires:

el Chulo a dit…

très beau!

Anonyme a dit…

C'est le chien de Simon Casas qui coince la bulle sur les escaliers ? Il a déjà sorti le panuelo orange !
Non, Chulo : très belle !
JLB

Maja Lola a dit…

Belle série vivante où tous âges déclinés et diversité de situations donnent un joli rythme ...
J'aime beaucoup celle du couple protégeant le bébé ... très émouvante.
Quant à la dernière avec les mémés au balcon et les mouettes "cascaillant" sur le toit, elle est vraiment drôle !

Marc Delon a dit…

moi j'aime bien les traces de fiente tout autour de la fenêtre, le vieux photographe qui me pointe du doigt me signalant qu'il m'a vu et le "A mi no me toreas" du tee-shirt du petit...

Ouais mais bon, je sais, vous n'aviez pas vos lunettes....

Anonyme a dit…

Erreur ... j'avais remarqué le "A mi no me toreas" mais je n'ai pas voulu le relever car, à la mine du petit, ça démontre une petite peste arrogante ou, pire, .... un futur macho !

Mathurine Le Fur

el Chulo a dit…

sans vouloir jouer les trouble fêtes, s'il s'agit de "a mi no me toreas" signifiera je pense sous le contrôle de ma chère maja et de jlb, "tu ne me torées pas, à moi", par contre si c'est "a mi no me torees", il s'agit d'un injonction, du style "ne t'avise pas de me toréer". nuances certes, mais je pense que compte tenu de l'animal représenté sur le tee shirt, il s'agit plus d'une supplique que d'une révolte latente!
agrandissant l'image, c'est bien "a mio no me toreas" qui est une simple affirmation:"tu ne me torées pas" car je suis un bon manso découillé.

Marc Delon a dit…

m'étonnerait qu'il s'agisse d'une humble supplique mais plutôt d'une affirmation genre "à moi on le l'a fait pas... je ne suis pas si couillon pour me laisser toréer"

ou alors ce n'est qu'une brave vache laitière qui rappelle qu'elle n'est pas destinée à mourir dans le ruedo ?

JLB va trancher dans le rosbeef !

el Chulo a dit…

Tu as vu la troche de la vache?
en plus j'avais écrit un truc vachement intelligent sur le flou, et mon commentaire a foutu le camplorsque j'ai voulu le confier à blog machin. erreur il m'a dit cet andouille! mais c'était vachement bien!mon commentaire!

Marc Delon a dit…

du flou artistique ? C'est louche...

et au fait, ma vanille ? Rien ? Nada ? j'espère que tu ne fais pas les courses chez toi !!!

Anonyme a dit…

Mais comment sait-il, Marc Delon, que ma maison était pleine d'amis anglais ces derniers jours ? Et parmi eux le génial cuisinier des descendants de Sir Winston Churchil !
Of course et por supuesto : no sport, no toros mais que de la bonne bouffe.
Et gros cigares.
Du sang (pour le civet) et des larmes (de rire).
JLB