Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mercredi 19 novembre 2014

CERET 2015


En trois notes :

Dolores Aguirre Ybarra
Juan Luis Fraile y Martin
Adolfo Martin Andres

Plus de détails ici :

céret de toros

5 commentaires:

el Chulo a dit…

mouais, fraile, Adolfo et même sainte dolores! suerte!
Mais cela confine au manque d'imagination ou au dogmatisme ou plutot au marketing. J'en aurais mis une quatrième avec Prieto de la Cal, le veau sous la mère fasciste, vous savez les détenteurs des derniers Veragua, merde on se marre.
Ca va partir à 30 mètres du cheval, (obligés) on sera contents, c'est bien! Et trois fois s'il vous plait, quitte à les pousser.
Simplement, je pense que la corrida, les élevages, les toreros ont été toujours divers, sauf maintenant. La corrida crève de ça. Todos culpables !

Marc Delon a dit…

Mais qu'Est-ce qu'il t'ont fait les cérétans ? Ils ont plus d'imagination que ce que tu crois... ils en ont fait des tentatives et des essais...
On ne fait pas crever la corrida en organisant des combats...
Oui ils sont dogmatiques mais l'offre, ailleurs est tellement ''différente'' que ça fait du bien.
Tu n'es pas obligé d'y aller !

el Chulo a dit…

Certes. Mais tous ces machins sont plutôt mal sortis, ou aucun torero actuel n'est capable de les lidier. Tu as raison, j'ai tort de mettre les douloureux dans le même sac.
Combats dis tu? Pour combattre il faut être deux au moins. Je pense que Urdiales va s'y coller à une.

Marc Delon a dit…

Mal sortis les Dolores Aguirre de Saint Martin de Crau ? Oh que no...

el Chulo a dit…

Dans le Sud Est tout sort bien! (blague, ne te fache pas) et j'aime les dolores sous peridurale lorsqu'ils exagèrent.