Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

vendredi 16 janvier 2015

François se Fourvoie...


Je crois que nous sommes un pays très original. Libertaire et épanouissant ce qui ne peut être compris par tous. Peut-être le seul pays où le blasphème n’est pas un délit. L’Argentin papal qui jusque là avait ma grande sympathie, s’est fendu hier à mon sens d’une bourde indigne qui va creuser profond le fossé entre anti et pro-cléricaux. Entre croyants convaincus et sympathisants ouverts qui, comme moi, attendent de mourir pour savoir s’il y a quelque chose ou si l’entourloupe est totale, après avoir subi tout petit déjà, un copieux endoctrinement sans libre arbitre possible. Je reconnais qu’au moins cela peut parfois rendre poli, gentil, serviable et pas trop con… C’est déjà énorme, donc je critique pas… trop.

Cette autorité morale, spirituelle, philosophique et religieuse a posément expliqué hier que la liberté d’expression avait sa limite, qu’elle ne devait pas moquer ou offenser la foi et illustrant son propos d’un exemple concret il indiqua à un type à côté de lui qui n’avait rien demandé (un évêque pédophile ? un vicaire onanique compulsif ? un cardinal impuissant ? un carriériste bouffi et frustré ?) que si celui-ci disait du mal de sa maman et ben il lui foutrait son poing dans la gueule ! Vu le contexte, les familles des victimes apprécieront !!! C’est un peu en filigranes comme s’il avait dit que dans ce cas la violence se justifiait, pas moins ! Hallucinotatoire et bouleversifiant, non ???

Un peu comme si la frustration et la colère rentrée de plusieurs décennies de moqueries salaces avait trouvée là, la soupape vengeresse vaticanesque qu’on était trop content de libérer… A sa place, j’aurais le prochain assassinat terroriste au nom de la susceptibilité à la liberté, sur la conscience. Vite en confession.

Quant au mot bien incriminant de ‘’Blasphème’’ brandi à tout va, quelque chose m’interpelle : quelle que soit l’attaque, la critique ou la moquerie, si elle vient d’un athée ou d’un croyant d’une autre religion, y-a-t-il vraiment blasphème ? Aurait-on dans la salle un distingué théologien ? Il me semble que cela relève plutôt de quelque chose comme le parjure, non ?

Par exemple, tu es aficionado et tu beugles à tout va que José Tomas est un naze, un sans-couilles qui ne torée que des chèvres et que son actuacion de Nîmes n’est pas importante dans l’Histoire de la tauromachie : ben là, il est évident que tu es un blasphémateur, doublé d’un con frustré atteint de toristite aiguë ou que, je sais pas moi, tu avais la myxomatose ce jour-là, mon petit lapin, ou que tu as trouvé-là une magnifique occasion de te poser en grand connoisseur à qui on ne la fait pas vu que toi, t’as quand même remarqué le brochito 3ème,  eu égard au parcours du mec, tu vois ?

Mais si tu es président révulsé du crac, ou amoureux des 30 millions d’amis et des dons qui vont avec, ou chroniqueur parisien bobo végétarien nuitamment indigné universel, ben là, tu ne blasphèmes pas quand tu dis que Tomas est un nullard, tout est normal ! Ou si tu bosses à Charlie Hebdo et que tu déclares que les aficionados sont des gros cons psychotiques : tu ne blasphèmes pas non plus...

Par contre, si tu es prêtre et que tu abuses de l’innocence d’un enfant alors là oui, tu blasphèmes, saloperie de salopard d’ecclésiastique salopeur ! Viole plutôt une bonne sœur pas épilée qui sent l’oignon doux des Cévennes, là oui ce sera plus torero, bougre de frustré du crucifix !

Quant à tous les iconophobes musulmans que je salue au passage, j’ai trouvé ça dans leur Coran :

Abraham (Ibrahim) dit à son père Azar : prendras-tu des idoles pour dieux ? Toi et ton peuple vous êtes dans un égarement évident. » « Et [Abraham] mit en pièces [les idoles], excepté la plus grande, afin qu'ils s'en prissent à elle de ce qui arriva » (6:74, 21:59)

Les idoles : statuettes ou autres dessins… Si ça peut aider à économiser quelques balles de Kalachnikov… mais là, je le reconnais, je me prends quasiment pour Dieu… ce qui n’est pas grave de la part d’un athée… si tout le monde suit… ? En tout cas, lorsque tu te retournes pour constater ce que les religions ont inspiré comme tueries au fil des millénaires, tu te sentirais plutôt, sinon fier, du moins pas trop merdeux, de ne pas ressentir de foi. Amen.

10 commentaires:

el Chulo a dit…

magnifique, bravo!

gina a dit…

Moi, je trouve que le pape est franc et qu'en effet, il y a blasphème quand on manque de respect comme le dit la définition, à une religion quelle qu'elle soit. Mais ce n'est pas pire que de manquer de respect à la classe politique ou à n'importe quelle institution humaine. Or, la religion en est une avec tous les défauts possibles, abus de pouvoir, esprit de lucre et les suites qu'on connaît...Partout où les hommes figurent et ont du pouvoir, c'est ainsi.
Qu'on soit athée ou pas ne change rien.
Charlie n'avait pas été condamné par la loi républicaine, donc les assassinats ont bien été perpétrés par des antirépublicains qui ne respectent pas nos lois et n'ont pas d'humour. Ou alors Est-ce encore un bon prétexte pour attaquer nos valeurs occidentales.

Le Coran interdit la représentation de l'image de Dieu, pas celle du prophète.

Marc, on est parjure quand on renie sa foi.
Je crois qu'on a tort de superposer religion (institution des hommes ) et foi en Dieu, celle qui nous fait nous interroger sur l'origine de ce monde superbe où on vit, sur l'origine du premier big ban, de la première bactérie...
J'aurais dû créer une nouvelle religion !

Marc Delon a dit…

Gina Gouroute ? Bigre !

gina a dit…

Il faut que je réfléchisse aux adeptes, officiants, leur costume, du fric, des lieux de culte, ce que je vais imposer, les sanctions...et ne venez pas rire de ma photo !

Marc Delon a dit…

Des scientifiques athées s'interrogent beaucoup...

je reçois mal l'argument selon lequel ce n'est pas la religion qui cause des dégâts mais ce que l'homme en fait : igual pour l'alcool, la drogue, etc. Ils ne sont certes pas dangereux d'être là sans qu'on les touche mais l'homme étant ce qu'il est... l'influence est certaine et néfaste.

D'autre part j'ai déjà constaté que ça ne dérangeait pas les athées que les croyants croient mais que l'inverse n'est pas vrai...

ElBisonFuté a dit…

Superbe exercice que ce texte que j.ai pris grand plaisir à lire

Marc Delon a dit…

Merci les gars. Et puis facile d'accès, hein, pas besoin de se lever à 5 h du mat pour la mêlée ou de s'inscrire en 342e position sur la liste des réservations pour le lire...

Pedroplan a dit…

D'accord, sauf : sauf que l'oignon doux des Cévennes mérite mieux que d'être enfoui dans de saintes pilosités.

Marc Delon a dit…

et que la peau douce d'une chaste petite sœur mérite meilleure fragrance que potagère.

De toutes façons, le pape a dit hier que forniquer comme des petits lapins n'était point catholique. Donc on résume :

1) le pape est contre la contraception

2) le pape est contre les rapports sexuels fréquents

3) si vous êtes un bon catho obéissant et que vous projetez de n'avoir que deux enfants, cela vous fait deux rapports sexuels non pas par an, non pas par mois, non pas par semaine, mais pour la vie !

4) La conclusion, tirez-là vous-même !

Pedroplan a dit…

Sainte Branlette et Sainte Fellation priez pour nous !