Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

mardi 12 juin 2012

Du Tweet dans le Gaspacho...

                                                                                                           

Le suicide lent de Bayrou se poursuit. Sera-t-il sauvé par le PS qui pourrait retirer son candidat pour lui donner plus de chances de l’emporter ? Mais pourquoi serait-il important de sauver un candidat qui s’est amputé de son propre électorat en estimant mauvais le programme du PS… avant d’appeler à voter pour lui ? Pourquoi la politique devrait-elle s’imposer en conservatoire charitable de ceux qui se sont ''manqués'' en beauté ? Après tout, on n’entend plus parler du libéral Madelin, du talentueux Léotard, etc… Que Bayrou disparaisse dans les forêts profondes du pays des ours si tel est son logique destin après son brumeux discours.

Comme – presque - tous les français, je regarde et suis avec intérêt l’honorable doigt d’honneur pointé par Falorni à l’endroit (mais lequel ?) du PS. Je trouve assez scandaleux la façon dont la Martine - qui n'est pas un poète - vient promptement rappeler une soi-disant loyale règle de désistement à Falorni, alors qu’aucun article des statuts du parti ne permettait d’imposer le parachutage d’un tiers contre l’avis des militants locaux. De plus, s’insurger contre la volonté d’un candidat on ne peut plus naturel et légitime dans sa circonscription, à se maintenir, et le tancer pour ne pas obtempérer à l’injonction alors qu’on l’a exclu sans qu’il n’ait enfreint aucune règle, ne semble pas choquer ceux qui claironnent si fort l’arrivée d’une République enfin exemplaire. Et quand bien même il aurait tort, faudrait-il s'indigner qu'il n'obéisse plus à un parti qui l'a viré ? Cela porte tout simplement à rire et à se sentir solidaire de ce type, seul, mais apprécié par la population du coin, qui lui reconnaît mener le bon combat, celui de « l’ordre juste » en quelque sorte… Dans ce contexte, entendre la Ségolène pérorer sur sa légitimité au perchoir dès dimanche avant de connaître le résultat de son premier tour, apparaissait obscène.

La vision, le jugement, sont sélectifs et les bons principes c’est seulement au moment où ça les arrange, dans les circonstances qui les arrangent. C'est à dire, pour les autres et seulement si cela est positif pour soi-même...
Entre ces compromissions entre amis, les indignations illégitimes, les soutiens de façade honteusement pilonnés dans la réalité, qui équivalent à mépriser les électeurs, la confiscation de la représentativité du peuple par le refus de la proportionnelle, que la démocratie est belle…! Etre démocrate n’est pas refuser à l’autre le droit de penser différemment de vous au prétexte qu’on lui serait supérieur en intelligence et conscience et qu'on saurait pour lui ce qu’il y a de mieux pour tous, non, être démocrate c’est accepter que se retranscrive à l’assemblée nationale, cette enclave où se décide la vie des Français, les tendances et aspirations du peuple à hauteur où il les exprime. C’est dynamique, moderne, courageux et démocratique. Tous les gouvernements qui l'ont occulté, sont dans le même bain d'hypocrisie, jusqu'au cou.

Ce n’est pas une découverte, mais aux politiques qui se demanderaient pourquoi les gens se détournent d’eux, il y a là, des éléments de réponse. Le temps des peuples imbéciles et désinformés est révolu, c’est certainement la raison pour laquelle le parti vainqueur de ces législatives sera celui de l’abstention, à plus de 40%.

Continuons à ne pas aller voter, pseudo-citoyens, quand l’abstention atteindra 60%, peut-être instaureront-ils en catastrophe la proportionnelle avant le complet désintérêt du peuple, pour que les gens se sentent enfin administrés par leurs représentants légitimes et donc, concernés.

PS : je viens d’apprendre qu’après l’adoubement présidentiel envers son ex pour la conquête de La Rochelle, Valérie Trierweiler avait elle, twitté tous ses encouragements à Falorni pour son combat… ;-) Cong… ! Va y avoir de l’ambiance à l’Elysée ce soir, pour le gaspacho familial….













22 commentaires:

Anonyme a dit…

Très drole, à diffuser:

http://www.raymondemandepardon.fr/

Anonyme a dit…

FORMIDABLE !

Anonyme a dit…

Je partage votre point de vue. Encore une fois, je crois que votre analyse est la bonne.
Ne manquait plus que la photo des deux femmes qui posent, chacune à son exaspérante manière.
Rêvons un peu pour lutter contre l’abstention : imaginons qu’un jour dans une démocratie intelligente, rationnelle et juste, au lieu d’interdire la représentation au parlement d’une partie du peuple qui travaille et paie ses impôts, les gens supérieurs par les qualités qu’ils nous étalent constamment - par médias serviles interposés -, s’unissent pour mettre en commun leurs idées et leurs idéaux, afin qu’il y ait progrès dans toutes les directions !
Gina

Anonyme a dit…

Tout ce qui l'intéresse à la Royale,c'est le" perchoir" .Ce poste
lui est réservé depuis longtemps.Et le "gentil" et "normal" françois, président de tous les français (!)de la soutenir sans vergogne.Les administrés et le bon peuple de La Rochelle,tout ça n'est qu'accessoire.Mais bien sûr,"le changement c'est maintenant".Socialiste,vous avez dit socialiste ?
manolo

Anonyme a dit…

Uniforme d'apparat pour la visite des catacombes ? Brrrr ....

Tweets again

Anonyme a dit…

Pas d'accord! Je suis convaincu que le président "normal" hait la mère de ses enfants mais ne pouvait pas prendre position officiellement contre elle. C'est pain béni car en façade il la soutient, en sous main il la torpille et en prime il ne perd pas un député socialiste, qu'il s'empressera de réhabiliter après l'élection.
Pour moi, le complot est évident, non ?
Mais qu'est-ce que ç'est drôle pour une fois !

Anonyme a dit…

Bingo cher anonyme ... vous avez une fine connaissance de la chose politique ...

Pedroplan a dit…

Moi, à sa place, je virerais les deux, et je coucherais avec la bonne comme on a toujours fait dans les "bonnes familles". Ah oui, mais on le comparerait à DSK... Ah, c'est pas simple d'être normal. Reste la chasteté, mais est-ce bien normal ?

Xavier KLEIN a dit…

Pour revenir au vif du sujet, gazpacho ou gaspacho? Espagnol ou portugais?
Ceci dit le Falorni, c'est pas un perdreau de l'année, dans le genre ambitieux l'a plutôt la canine racleuse de parquet le requin. N'est pas très apprécié à La Rochelle où il compte autant d'ennemis que d'amis semble t-il.
M'sieur Delon vous feriez mieux de vous occuper de vos triangulaires taquines sur vos terres desséchées.
Le petit père Collard est un exemplaire de choix servi à domicile, plus marrant en plus que les querelles de poissonnières charentaises.

Marc Delon a dit…

le truc glacé que j'aimerais s'il n'y mettait pas du concombre dedans ! En même temps c'est quand même une bonne solution pour utiliser tous ces cons cumbre dont on ne sait que faire...

Si Falorni est un requin, qu'est (un requinqué ?) la "douce" Ségolène alors ? Paraîtrait que Valou la hait depuis qu'elle fait rien qu'à embêter son ex en se présentant aux élections présidentielles... si c'est vrai p'tain ça en dit long sur la "conscience d'état"...

Ben non, chez nous Collard c'est pas rigolo, il est en tête... mais il va Mourrut puisque l'UMP ne se désiste pas.
Pas rigolo non plus l'agression de la socialiste par des encagoulés anonymes : soit des frontistes dégénérés soit d'autres diaboliseurs du front.
En attendant elle s'est mangée des pains dans la gueule par ces courageux...
Tordante par contre l'expression "s'opposer au FN en faisant un front républicain" :
s'il est pas républicain le parti comment ça se fait qu'il puisse se présenter dans nôtre pays ?
Faudrait savoir... la demi-mesure n'est pas possible...
quelle bande de franchouillards mous du consensus... on en crèvera de cette hypocrisie...

Xavier KLEIN a dit…

Le coup de l'agression encagoulée qui tombe à pic avec des mecs racistes à souhait, ça me laisse un petit goût de manip barbouzarde.
Z'avez du personnel qualifié genre messieurs les hommes à Phocée.
A moins que les gonzes se soient gourrés avec la soirée SM d'à coté. Paraît que le SM se porte bien de par chez vous!

Anonyme a dit…

Le père Collard qui bouffe à tous les râteliers (Socialiste, RPR, PR, ...)
pour peu qu'il soit sur le devant de la scène, ne fera qu'une petite pirouette et puis s'en ira ... peut-être vers le sud-ouest, qui sait ?
Servi sur un plateau.

Par contre, le FN continuera à fleurir et s'épanouir tant que ... mais à quoi bon ? Personne ne veut voir ni entendre.

Le Clapas Aride

Marc Delon a dit…

A mon avis tout ce qui se rapporte au sexe marche bien partout ! Bon p'têt que dans quelques villages reculés du S-O... mais c'est pas dit !

Maja Lola a dit…

La jeune colistière de M. MOURRUT agressée est UMP/NC et non pas socialiste Marc.... et avec beaucoup d'intelligence et de mesure elle s'est bien gardée d'accuser ou insinuer quoi que ce soit, allant même jusqu'à ne pas écarter l'acte d'un agité isolé ... d'autres se seraient empressés de tirer profit de la situation.
Une barbouzerie M. Klein ? Si nous tombons dans la paranoïa alors ...

Marc Delon a dit…

c'est moi el Barbot, bon je vous laisse que j'ai Me El Bazbouz en soin en ce moment même...
( et c pas des conneries)

el Chulo a dit…

c'est quoi une barbouzerie, ça existe?

Xavier KLEIN a dit…

Chère Maja,
La liste des coups foireux en la matière est longue comme un jour sans pain.
L'attentat de l'Observatoire (et pas celui des cultures Taurines) ne vous dit rien?
Etre victimisé en jetant le doute sur l'adversaire est vieux comme le monde...
Ceci dit, pour trouver à qui le crime profite vraiment?

Marc Delon a dit…

ouais, y'en a une très connue par ici : la Barbouzerie d'Anduze, à côté du petit train des Cévennes.

Maja Lola a dit…

Barbouzade ou barbouzerie, pourquoi pas ... On peut décliner le mot Barbouze à sa façon ? Tiens, je me souviens d'une phrase célèbre à propos d'un Parfum ...
"Barbouze, de chez Fior" (Zazie dans le métro ?)
Déclinons, déclinons ....on n'est plus à un déclin près ...

Marc Delon a dit…

mais justement xavier, comme il ne faut s'étonner de rien, citer toutes les éventualités reste une façon de stimuler la vigilance. Il n'y a pas de problème...

Pedroplan a dit…

Le brave Mourrut rempart de la république, ça en jette tout de même ! Au Grau, on n'est pas peu fiers. Mais attendons quand même dimanche...

Pedroplan a dit…

Eh bien, le rempart était quelque peu poreux, on dirait...