Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

jeudi 10 septembre 2015

Cartel de gala

Ah....! Enfin un cartel rare, un cartel imaginatif, un cartel excitant, un cartel de ''fin del mundo'' ( une idée de la fin d'une époque tout autant que la notion de ''voir ça et mourir") Oui je sais, vous allez vous moquer quand vous imaginez les bestioles devant, mais vous avez tort, une mauvaise réception de chute, à cet âge là, où l'on est aussi souple qu'un Mélenchon poussé à bout, qu'une Martine Aubry recevant un compliment, qu'un bloc à bancher, qu'un passe-lacet (non, parce que j'ai cru remarquer que selon son âge ou son univers, on ne comprenait pas toutes les images alors, sympa, je varie pour la bonne compréhension du lecteur)... et bim, adios...  ( je disais : une mauvaise réception de chute à cet âge-là et bim adios... mais comme vous étiez perdus...)
Alors, parfaitement ! C'est torero d'y aller et vous en êtes bien incapables ! Vous allez vous moquer parce que vous êtes vulgaires, voilà la vérité ! Car El Pana et Frascuelo messieurs-dames, dans le temple d'El Pana, dans la statuaire intemporelle de Frascuelo, dans la grâce de Varin et le ... pour Piles je sais pas trop, mais plusieurs m'ont dit qu'il était extrêmement doué quand il était jeune, y'a un bail. Eh oui, mais vous, même jeune, hein, alors... 
Bref, chez tous ceux-là, il y a le germe d'un truc que pas grand monde n'est capable de reconnaître à part Raoul Bessac alias Astérix, qui pourra vous l'expliquer de bon matin la moustache pleine de gusto cremoso à la barre des halles, et c'est très très difficile à cerner, à commenter, à ressentir, ce n'est pas la technique, ce n'est pas le règlement, ce n'est pas le comportement du toro, non, c'est l'Art, non pas, de toréer, bouffon d'aficionado, mais l'Art dans le toreo !
Et alors là, franchement, dans tout Nîmes, j'ai beau chercher... chez les revisteros ? Ha, Ha, laisse-moi rire... chez les toristas ? pffffff... je me marre... chez les torreristes ? Arrête, j'ai mal au bide... chez les girly qui s'émeuvent dans leur lit en pensant à la mâchoire angulaire de Manza ? Ouarf...! Non, sur Nîmes je n'en vois qu'un : Bessac Raoul ! Gloire à lui.
En plus, vous pouvez y aller tranquille, vous ne m'y croiserez pas, je ne peux malheureusement pas m'y rendre - en principe -. Je serais bien allé faire un portrait d'El Pana surtout s'il fait le paseo avec son puro... C'est bien embêtant mais ne me demandez pas pourquoi, ce ne serait pas discret. Vous me raconterez en commentaire de ce sujet, non ? Pour m'encourager à continuer à écrire... bande de voyeurs mutiques introvertis...  Bonne journée. 

Oui la photo est floue je sais mais je n'ai trouvé que ça... On clique dessus et c'est mieux. Au fait, l'Art a un prix : 55 euros pour la journée, ça se passe le 27 courant, du côté de Saint-Laurent d'Aigouze en appelant le 06 46 91 11 11.

4 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour Marc Delon
tres bon texte mâtinée d'une ironie à peine dissimulée, exercice dans lequel vous excellez et que les lecteurs apprécient (moi en tout cas).
Festival auquel je n'irai pas, notamment pour le prix excessif mais aussi, principalement, par rapport, et vous le soulignez, au bétail qui sortira. Dans une arêne ''sérieuse'', avec du bétail sérieux, une confrontation Frascuelo, le classique, avec ce pundonor qui le caractérise et El Pana, son contraire, baroque, plein d'excentricités aurait pu éventuellement attirer ma curiosité, bien que certaines pitreries du Pana auraient eu du mal à passer. Mais, voir Frascuelo, et je le dis sans ironie, (malgré son âge il peut donner des leçons de tauromachie à beaucoup, y compris à des figuras), avec son toreo classique, ses faenas courtes et efficaces, face à des TOROS dignes de ce nom (ex: B. Iban d'Arles), est tojours un moment d'une grande intensité. P.Sabatier 13300

el Chulo a dit…

55 euros quand même!

Marc Delon a dit…

Merci pour l'appréciation.

Prix excessif, prix excessif... sur le papier, oui, je suis d'accord.

Maintenant, selon ce qu'il y aura à goûter dans l'assiette et à goûter dans le ruedo cela peut aussi être ''donné'', allez savoir... d'autant qu'avec tous les sous économisés pour les 90% de corridas formelles où l'on s'em...nnuie et où comme moi vous ne devez vraisemblablement plus aller... Quant à l'exigence sur le bétail, on sait bien qu'en festival il faut la laisser à la maison...on est dans un autre esprit

Pour se renseigner, moyennant 3 euros je crois pour le café-croissant, on peut aller ce samedi au café toro qui va présenter cette journée

el Chulo a dit…

s'il y a la bouffe et la "boisse", d'accord!