Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

jeudi 25 avril 2013

Jacques Durand, 18 avril 2013, extrait...

Pour les pingres qui ne se seraient pas encore abonnés à la lettre taurine de Durand, ces quelques gouttes de l'élixir. A prendre un quart d'heure après le dîner, au calme, avant de s'endormir.

... Solo de Manzanares. Son premier. la Maestranza comme un oeuf. 6 toros d'élevage différents dont un Victorino Martin. La rumeur de friture des grandes corridas. Les revendeurs du marché noir gueulent leurs ordres dans leur portable. Le grésillement de la bourse. A l'heure du calamar frit le tendido sol grimpait à 500 euros...

...Et puis, à la nuit, la lumière manzanariste revient. Plutôt que de le siffler ou de se taire ce qui est pire, Séville, avant la sortie de Guason de Juan Pedro Domecq, l'applaudit, l'ovationne, le console. Séville, à la différence de Madrid, n'est pas une arène de jugement dernier. Elle veut voir la magnificence du toreo. Manzanares qu'elle chérit dispense cette magnificence du toreo. Alors elle l'encourage pour qu'il accouche, qu'il soit lui et elle, elle... 

2 commentaires:

jacues durand a dit…

ça veut dire que ça fait dormir? De la tisane?

Marc Delon a dit…

Ah oui, merde, non... que ça initie les rêves ! Qu'on peut s'endormir enfin repu !

(et hop-là ! ... ;-)