Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

jeudi 25 avril 2013

Hemingway 2013, le prix

Pour ceux que les chiffres stimulent sachez ceci Ô concurrents et auditeurs-lecteurs du prix Hemingway :

L'édition 2013 aura à se dépêtrer de 164 propositions, 87 en espingouin, 76 en françouze et une en ricain d'un acadien égaré. Elles viennent de France, Espagne, Italie, Argentine, Mexique, Colombie, Vénézuela, Cuba, Canada.

29 sont écrites par des femmes - n'importe quoi... et les tartes aux pommes alors ? Qui les fait en cuisine pendant ce temps...? -

19 nouvelles en constituent la short-list finale. On ne sait pas encore qui ils sont et on vous le dira dès qu'on pourra décevoir 18 personnes, 19 même, car le gagnant est absolument infoutu de savoir son éventuel succès avant que le jury ne se bourre la truffe au restau gastro précédant l'annonce officielle en déblatérant vaguement entre deux lampées d'Aloxe-Corton de ta survie littéraire égotique. Si c'est pas entre deux rototos à l'ail...

Des libations, délirépassion, des lippes et des actions ou des libé-rations de désihinbition ou un truc comme ça, que ça s'appelle. Savent mêm pu, dan l'éta ki son... Bref, c'est là qu'il y en a 18 qui sont gentiment remerciés, à qui on va trouver toutes les qualités du monde, des mecs vraiment doués... et plein d'esprit... du style... et de l'imagination à revendre... etc... afin qu'ils ne régressent pas trop durant leur déception, sauf que ben... c'est pas eux. A suivre donc, notamment pour connaître bientôt les 18 couillons qui en auront éliminé 146 et ne pourront donc s'empêcher d'espérer en vain. Pourvu que je n'en fasse pas partie car comme une andouille j'ai encore envoyé ma bafouille... Personne n'est assez con pour songer ouvrir la grand porte de la calle Alcala à Las Ventas... et pourtant... ça doit être bon quand ça arrive, hein ?

14 commentaires:

el Chulo a dit…

il finiront par créer un prix spécial de la persévérance!

Marc Delon a dit…

c'est vrai quoi, le mec qui a perdu dix fois par exemple, devrait se voir doté d'un "Ernest" de plastoc pour l'ensemble de sa médiocrité et condamné à doter l'association des avocats du diable de 400 euros... et d'un goûter à base de tarte aux pommes à l'assoce "Ni pute ni soumise"

Anonyme a dit…

Quelle idée .... Alors pourquoi pas, comme les Gérards du cinéma, l'Ernesto du PH ?
Doté d'une bouteille de Perrier et 100 euros en bons d'achat chez Lidl ?
Pour la tarte aux pommes ils ont tout ...

Paco Tille

el Chulo a dit…

tu nous conteras les dolores, los de lola Aguirre.

Pedroplan a dit…

Et là dessus, à Saint-Martin, il flotte...

Anonyme a dit…

Et moi, pendant ce temps-là, je fais aussi partie des 164 couillons... en attendant... en attendant de faire partie des 145 oubliés et d'aller fêter dignement cet oubli littéraire à grand coups de mauvais rosé au Pablo Romero... c’est fou ce qu’il est mauvais ce rosé… c’est fou qu’on y retourne à chaque fois, comme un Escolar sous la pique…

Fabien P

Marc Delon a dit…

Ouais mais il est "Halal"... :
le problème du vin chez Pablo, c'est que celui qui fournit le picrate est socio au club... donc y'en a une moitié qui trouve le vin bon (par inculture, amitié ou autre...), et l'autre moitié qui n'ose pas le lui dire et qui boit, stoïque, jusqu'à lili enfin l'halali de la lie

Anonyme a dit…

Tous ces couillons oubliés, ils sont déjà à moitié alcoolisés et consolés par la pensée : et leurs idées, on les trouve marrantes de vérité, de spontanéité, d'originalité. A consommer sans modération contre toute forme de dépression, même climatique.
Gina

Maja Lola a dit…

Nostalgique de cubanités ?
Joli trio aux métissages nuancés ...

Anonyme a dit…

pourquoi ¨Hallal¨ ? Vraiment du foutage de g...

Marc Delon a dit…

monsieur a de l'humour... "Hallal" ou "Kacher" ou "homologué" bref produit, élevé et abattu selon un adoubement pablo-Romerien puisque fait par un de ses membres...
Youhouuuu.... c'est une image....
a compris le monsieur ?

Marc Delon a dit…

Kasher, non ?

Marc Delon a dit…

oui lola, je "travaille" sur mes photos de Cuba en ce moment.
De la plus mal dégrossie de l'enfance qui baille sans vergogne à la plus timide en passant par la plus racée et consciente de sa beauté qui snobe le photographe.

Anonyme a dit…

snober n est pas une forme de timiditee?.