Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

jeudi 19 mai 2016

La 3è Pensée d'Hier qui n'arrive qu'aujourd'hui


S'il y a moins de Domecq il y aura moins de triomphes...

Simon Casas

8 commentaires:

Anonyme a dit…

la finalité de la tauromachie étant donc selon lui que tout, toujours, se passe pour le mieux, sans accroc, en coupant des oreilles...
Il devrait se demander si sa théorie est si juste que ça avec sept mille entrées en pleine feria de Pentecôte...

el Chulo a dit…

moi il me fait marrer, le simon!

Marc Delon a dit…

ouais ben nous on se marre depuis tellement longtemps que ça commence à être lourd...

Anonyme a dit…

'' moi il me fait marrer le simon ! ''

parce qu'il ne gère pas Dax !

Anonyme a dit…

un poil de moins de vent
un poil de plus de force...
Et on aurait eu double d'oreilles y todos contentos... avec le même genre de merde ou quasiment...

Et que reprocher à Simon ?

Les municipalités se suivent et lui déroulent le tapis rouge.

Il aurait bien tors de se priver !!

Anonyme a dit…

La féria de seville à exception de victorino fut tout aussi minable...
les fournisseurs sont les même, c'est donc logique.

Ce qu'il est moins c'est qu'à Nîmes, en plus, les toros son imprésentables, laids...

Qui a protesté les toros pour manque de trapio ? L'aficion nimoise ?
Non personne...
Car l'aflixion nimoise n'a que les toros qu'elle mérite... et sur le fond et surtout sur la forme...

Marc Delon a dit…

Alors voyons... que reprocher à Simon ?

1) d'être lui

2) de ne pas faire l'effort de devenir un autre

3) d'avoir rendu la corrida mondaine au lieu de la garder populaire en augmentant beaucoup le prix des places

4) d'avoir fait fuir les aficionados - qu'il méprise - à Madrid et à Vic pour Pentecôte

5 ) d'avoir mis son intelligence et son talent au service de la dénaturation de la corrida au lieu de la conforter dans ce qu'elle était, pour plaire à son nouveau public de riches bien élevés qui ne sifflent jamais

6) de composer les cartels à partir de cette ''philosophie'' mortelle : que cet art du combat glisse en art de ballet, que le toro soit ravalé au rôle de faire-valoir pour favoriser la probabilité que de combats il n'y ait plus, seulement des démonstrations de gala, devenues elles-même tellement insipides qu'elles font maintenant chier même ceux qui étaient venues les voir...

7) de penser qu'à part lui, les gens sont des cons...

à qui le grief n°8 ?

el Chulo a dit…

8) un cynisme narcissique hors du commun