Adieu

Adieu
photo de Anya Bartels-Suerdmont

vendredi 25 mars 2016

Pose à la con 8

Comme vous l'aviez remarqué je m'oblige à intercaler un post entre deux ''Poses à la Con'' histoire d'éviter le côté monomaniaque dont les esprits simples pourraient me taxer.

Je vous ai donc refilé là, la com du PNE, ce qui fait plaisir à Liby - car j'aime donner du plaisir à Liby... il est tellement content en ce moment... -  surtout quand ça ne me coûte rien et permet de passer au huitième volet de la série qui vous passionne et vous évite les pièges de la conception d'une séance de pose.

Quoique... j'ai des infos comme quoi, figurez vous, il y aurait un public pour prendre ces photos au premier degré et trouver séduisantes ces modèles... A chacun son idéal féminin me direz-vous...

Bon, là, par exemple, cette espèce de Léonarda attardée, on n'aurait pas du lui couper sa brosse, ben non, ça ne se fait pas. Lui épiler les avant-bras, peut-être, ça oui. Par quel trait de génie le photographe lui a-t-il demandé de tirer sa langue ? Alors là... GROSSE COCHONNETTE, VA ! C'est vrai que cette bouille de traviole ça donne immédiatement envie... de l'embrasser ? de fuir ? de regarder de bons portraits, biffer les mentions inutiles. L'oeil lubrique et la langue humide, elle vous fixe, spectateur, vous promettant les pires léchouilles que son éducation catholique ne lui a pourtant pas enseigné, mais, certaines, d'instinct, les possèdent ! Encore que, ce qu'apprend le catéchisme, on n'en est plus très sûr maintenant. Corps du Christ, amen.

6 commentaires:

Marc Delon a dit…

Prem's : putain que c'est laid !

Pedroplan a dit…

Hou là là, quand je parlais de crescendo dans l'horreur, je ne me gourais guère... Quel nom ? "Poil à la langue", peut-être ou "Dévalade mammaire" ? Même le Chulo, accablé, n'a pas poussé son cri.

el Chulo a dit…

oui!

el Chulo a dit…

oh putain!

Anonyme a dit…

"Quand les mamelles s'en mêlent"

Anonyme a dit…

" Le pis aller "