jeudi 17 mai 2012

Finalistes du Prix Hemingway 2012

ALVAREZ José
AQUILES CAÏGO
BANON Tristane
CAPELIER François
CROCOP
DELOUBES Denis
DESCHAMPS Antoine
DIDIERLAURENT Jean-Paul
EMMANUEL .B.PAUL
FERNANDEZ BURGOS Alfonso
GALIANO Marcelo
GASPARI Séverine
MANIACI Alain
MARMANDE Francis
MARQUÈS Caïn 
MARTIN-ALBO Adrian
MARQUEZ RUIZ Joaquin
MELIANI Fred
PLANTAGENET Anne
POUESSEL Jean
QUIOT Patrice
RODRIGUEZ Roberto
SANCHEZ Pierre
TEIGEIRO Malena
TOCA CANEDO Maria Jesus
VLADIMOROV Elena

Alors ? Tristane, Séverine, Anne, Malena, Maria Jesus ou Elena ?

18 commentaires:

Maja Lola a dit…

C'est la parité gouvernementale qui te titille ?

http://bradley.angel.chroniques.tome1.over-blog.com/ a dit…

Sanchez Pierre c'est aussi Bradley Angel.
http://bradley.angel.chroniques.tome1.over-blog.com/

ludo a dit…

ben c'est Marmande qui va l'avoir. Obligé. t'as Marmande et tu le primes pas ? voyons, soyons réalistes.

Marc Delon a dit…

il a déjà concouru et perdu...

Cette année il faut qu'une femme gagne !

el Chulo a dit…

Pour une femme, tristane donc!
Pour le reste tout à fait d'accord avec ludo. Marmande, s'il se bouge peut faire quelque chose d'extra!

Anonyme a dit…

Beaucoup de noms sont familiers.
Il y a même le lauréat de 2010!
Signe qu'ils aiment se mesurer à d'autres, gagner si possible, mais surtout qu'ils aiment écrire.
Gina

Marc Delon a dit…

Marmande, Marmande... parce que vous ne connaissez que lui dans la liste... mais Anne Plantagenet par exemple, elle est beaucoup plus jolie et modeste que lui !

Anonyme a dit…

Les trois femmes sont talentueuses et modestes, Séverine, Tristane, Anne ; Marmande, je ne connais pas, mais si Ludo le dit, on s'y fie. Quant à DidierLaurent,il est imagination, talent et modestie conjugués.
Plein d'inconnus, beaucoup de suspense...
Gina

El Jipe a dit…

Doit y avoir une erreur... Mon nom n'est pas dans la liste...

Marc Delon a dit…

'tainnn... tout pareil el jipe... mais moi j'lavais prévue, l'erreur, ce coup-ci (couça...)

El Jipe a dit…

Surprenant, en ce qui te concerne Marc. Je comprends pas... Hé hé hé !

ludo a dit…

Quoi, on ne connait pas la Plantagenet ! tu crois que son "Manolete" ne nous a pas laissé plus d'impression "qu'une crêpe au chorizo " ? bouffon ,va.
Gina, étonné que Marmande ne soit pour toi que la capitale de la tomate et de la fraise (j'y étais ce we , c'est vraiment très sympa, pas aussi juteux que la fête de l'huma -gironde- dont je rentre mais ça je ne le raconterai qu'au procés de Marc, j'ai juré que je serai son avocat , coûte que coûte ).
je te conseille : " La Housse partie", "La Police des caractères", "Curro, Romero, y Curro Romero", "à partir du lapin" , ses travaux sur Bataille. et la préface de"Balada flamenca".
des bises les agneaux et gnelles

el Chulo a dit…

tu en oublie un non ludo?
je parle d'un titre de marmande, dont nous avons déjà parlé ici!

Marc Delon a dit…

Marmande... voilà quelqu'un qui écrit très bien... et que je n'arrive pas à lire... le livre me tombe des mains, tout seul...

Anonyme a dit…

J'adorerais gagner ce prix. Très intéressant et sincère ce blog. Vous savez qui lit les nouvelles finalistes mercredi ?

Je me suis levé et j'ai écris un poème avant de passer à mon roman. Je voulais dire, à la lecture de votre bonne copie Marc, la distance nécessaire entre les mots et soi, le territoire du mensonge et de la mise en forme, si vital à l'écriture. Je voudrais devenir écrivain moi aussi, j'essaye de briser et de faire taire mon coeur pour en toucher un neuf, celui de l'autre. Et l'autre c'est peut-être un moi que je ne connais pas.
Bonne chance à vous


L'écriture blanche

Quand la maison vide
Quand le temps gris
Quand j'étais rassasié
D'avoir dit à la femme que j'aimais
Que je renonçais à elle

Quand je m'installais pour écrire
Que je devenais cette pute ouverte
À tous les jets de sperme
Quand je n'aimais personne

Quand il n'y a que seul à comprendre
Quand il y a la peur
Quand il y a la tiédeur à mettre sous le gaz

Quand ça commence
Quand les autres me tirent à tout va

Quand ce qui se sécrète en moi se noie enfin dans la forme

Pierre

el Chulo a dit…

c'est ainsi les goûts et les couleurs marc.

Marc Delon a dit…

Merci Pierre pour cet avis et ce poème.
Mercredi dans les chiqueros, non... il y a bien des Diables qui viennent lre ici et qui pourraient nous renseigner (enfin les rares qui ne sont pas offusqués par mes lignes...) mais ils sont souvent occupés à rôtir en enfer et ne commentent jamais... ils utilisent un terme fourre-tout pour s'en dédouaner... genre "ethique" ou "déontoligie" je ne sais plus...

Ce sont des Diables bien sages, quoi... tièdes... même là, que je les "cite" de loin, pas sûr qu'ils viennent embestir... sans race, décastés complet... ;-)

Maja Lola a dit…

"Rocio" ... le titre de Marmande dont nous avons parlé sur ton blog, Chulo.