mardi 15 mai 2012

Volver

José Tomas le 25 juin à Badajoz avec El Juli et Padilla devant des Garcigrande. Hélas.

8 commentaires:

el Chulo a dit…

ça t'étonne?

Marc Delon a dit…

Plus rien ne m'étonne même pas que Ayrault soit nommé premier ministre alors qu'Hollande a dûment assuré que jamais quelqu'un ayant essuyé une condamnation ne pourrait faire partie de son gouvernement.
Même pas que les jeunes de banlieue n'aient pas envie de suivre les règles du jeu alors que la Grèce qui a toujours fraudé s'est vu dédouanée de sa dette et que tout le monde trouve normal qu'elle cherche à nous empapaouter plus profond en ne remplissant pas ses conditions inhérentes à son sauvetage sponsorisé.
Fraudez, fraudez toujours, même pris, vous vous en sortirez quand même mieux qu'en ayant été honnête !
j'en ai même la flemme d'en faire un nouvel "Fouzytou edito", ça ne m'amuse plus...

el Chulo a dit…

Oui mais, moi ça m'a toujours paru normal et plutôt valorisant citoyennement parlant de payer des impots, ce qui me donne le droit de juger de leur utilisation.

"ta douleur duperier sera donc éternelle?"

vous de droite pensez que vous etes synonymes d'orde de raison de bonne gestion et de pouvoir héréditaire.attention, ce sont des tendances dangereuses! surtout la légitimisation héréditaire!

vive l'alternance!

Anonyme a dit…

Pour répondre à Marc,tous en haut, respirent l'honnêteté mais sont asthmatiques tandis que plus bas, l'amnésie menace.
Gina

Marc Delon a dit…

j'ai du mal à voir d'où viendrait ce raisonnement de principe et qui le partagerait...
C'est plutôt que la France est historiquement plutôt de droite... Aujourd'hui encore si la querelle des chefs et des egos n'existait pas, si on ajoute les voix de Le Pen et de Bayrou il n'y avait aucune chance que la gauche passe.
Simple constatation arythmétique.

el Chulo a dit…

alors?

Marc Delon a dit…

ben alors, alors... c'est pas par "légitimité héréditaire" que cela survient quand ça survient, c'est par arithmétique arythmie... y'avait mon coeur en tachycardie...

Pedroplan a dit…

Oui, mais à suivre votre raisonnement, Louis XVI ne se serait jamais fait couper la tête