mardi 18 novembre 2008

LA CUADRILLA DEL ARTE SUITE ET FIN



Franchement, on est pas fortiches ? Après un interminable trajet sans escale, après une tienta d'anthologie où l'on nous confronta à de monstrueux encornés, après une hospitalisation collective pour réparer ruptures tendineuses et polytraumatismes divers de bachouchages variés, n'importe qui d'autre - des hommes ordinaires je veux dire - aurait un petit peu accusé le coup, non ? Cela aurait été humain un petit coup de pompe passager... Eh bien nous, mais regardez-nous, tout guillerets, levant nos verres à nos exploits tandis que Manolo et Jaime de Pablo-Romero se retrouvent pour l'occasion : on pète le feu sacré ! Jovialité et condition physique immarcescibles !!! Un enthousiasme de novilleros prêts à en découdre à nouveau ! Vaya toreritos !







3 commentaires:

Emma a dit…

qu'est ce que vous etes beaux tous!ha ha ha!
allez vous vendredi au spectacle flamenco de la CIE LUISA ,flamenco por dentro,au mobile homme theatre?

Marc Delon a dit…

Eh oui on est beaux (presque...et pas tous...) courageux (à peine...) pétris d'humour (aucun ne m'a téléphoné pour se plaindre de cette suite d'articles : je les suspecte donc d'aimer en être les héros)
Sinon c'est quoi ce spectacle ?
contacte moi là :
marcdelon30@orange.fr
Tu as un blog aussi ? c'est où ? On peut aller voir ?

Xavier KLEIN a dit…

C'est la cuadrilla du lard?