jeudi 27 novembre 2008

LE "CHOUTiiiNGUE" de SYLVIE

Sylvie m'a dit oui. Oui pour la séance photo, oui pour la publication sur le blog. Alors moi je dis :
Merci Sylvie... Soyez indulgents nous n'avions ni projecteurs, ni parapluies diffuseurs, ni réflecteurs, ni l'habitude de faire ça... juste un modèle amateur (même pas aficionada) face à un amateur photographe. Si on veut, on clique sur Sylvie pour l' AGRANDIRRRR...




















13 commentaires:

Marc Delon a dit…

Non, Sylvie n'a pas des grands pieds de clown, c'est un effet de l'hyper grand angle qui grossit le premier plan...

ludo a dit…

mais elle a de longues jambes.
zancuda como un miura !
autrefois dans les revues taurines il y avait des photos de filiberto mira à table avec des apoderados à lunettes noires énormes. c'est mieux les blogs.enfin, je trouve.

ludo

bruno a dit…

Super ,merci Sylvie,merci Marco

bruno a dit…

Marco,
Si Sylvie veut en faire son boulot mon fils bosse chez Vogue assistant realisateur.
Ciao

Marc Delon a dit…

Mais chez Vogue ils les prennent à quatorze ans ! Pour Sylvie qui vient d'en avoir seize, c'est donc trop tard ! Enfin, que Vogue vienne zieuter ici et qui sait, fasse entamer une nouvelle carrière à Sylvie ??? Bientôt ici peut-être des photos de sa fille, n'est-ce pas Aurore ?

Anonyme a dit…

Bien jolie Sylvie. Elle a du plaisir à poser et elle a bien raison.
Les prises de vue conviennent remarquablement à la beauté de ses jambes. Ce qui me gêne c’est de ne pas comprendre le titre.
Gina

Marc Delon a dit…

Ah oui mais justement : mérite-t-on la traduction de cet anglais "provençalisé" tiré par les cheveux, quand on n'a pas compris tout seul ? je ne le pense pas et comme il n'y a eu qu'une réclamation...
De plus, chèèèèèère Gina, vous connaissant un peu maintenant, je subodore que vous avez très bien compris mais que votre inquiétude réside dans le manque de confiance que vous entretenez à l'égard de vos contemporains, pour les avoir il est vrai, beaucoup évalués. mmm ?

Marc Delon a dit…

Ah oui mais justement : mérite-t-on la traduction de cet anglais "provençalisé" tiré par les cheveux, quand on n'a pas compris tout seul ? je ne le pense pas et comme il n'y a eu qu'une réclamation...
De plus, chèèèèèère Gina, vous connaissant un peu maintenant, je subodore que vous avez très bien compris mais que votre inquiétude réside dans le manque de confiance que vous entretenez à l'égard de vos contemporains, pour les avoir il est vrai, beaucoup évalués. mmm ?

Marc Delon a dit…

Ah oui mais justement : mérite-t-on la traduction de cet anglais "provençalisé" tiré par les cheveux, quand on n'a pas compris tout seul ? je ne le pense pas et comme il n'y a eu qu'une réclamation...
De plus, chèèèèèère Gina, vous connaissant un peu maintenant, je subodore que vous avez très bien compris mais que votre inquiétude réside dans le manque de confiance que vous entretenez à l'égard de vos contemporains, pour les avoir il est vrai, beaucoup évalués. mmm ?

bruno a dit…

Gina ,
Sans dec tu fais expres toi le puit de culture,le shooting c'est simplemtent poser pour des photographes ...à moins qu'il y est un sous entendu.
Dors bien
bruno

Anonyme a dit…

Marc, dois-je comprendre d'après la redondance du message, que le 28 nov. à 21h45, vous aviez sommeil ?
J'insiste cependant, moi, même bien réveillée, je ne comprends pas l'anglo-provençal.
Gina

Anonyme a dit…

Merci, Bruno.
Si seulement Marc n'avait pas écrit tchouting, j'aurais compris.
Je suis victime de ma trop profondément superficielle science.
Mais je ne vois toujours pas ce qu'il y aurait de provençal là-dedans.
Gina

Anonyme a dit…

tchouting : là il faut les lunettes de vue...

provençal : là il faut les lunettes de l'imagination et elles ne sont pas en vente chez l'opticien.