mardi 6 janvier 2009

L' Ange et le Démon...







D'un côté le vilain petit ensanglanté plutôt pueblerino dans l'interprétation de son art, de l'autre, mais regardez moi ça, ce visage d'Apollon, de Christ quasiment, prêt à être adulé, vénéré, aimé quoi... Ce nez Aquilin, cette chevelure folle, ce sourcil dessiné au trait, cette bouche mmm, miam-miam... (non...?) cette barbe naissante avec laquelle il vous chatouillerait, cette épaule souple et puissante, un havre de paix et de compréhension. Eh bien figurez-vous que je le connais ! Si ! J'ai ses coordonnées... si, si... En plus, vous savez quoi ? Il est gentil, intelligent, cultivé, il a de l'humour.... je déconne pas... S'il gagne bien sa vie ? Pouah... vénales, va ! (Oui parce qu'il n'aime que les filles hein... enfin que je sache...) Il ne l'a gagne pas bien, mais très très bien !!! Et............Et.......cerise sur le gâteau........ il ne sait pas qu'il est beau ou en tout cas il ne le fait pas sentir... (tellement il est intelligent) et, non ce n'est pas fini, deuxième et suprême cerise pâtissière....il est....... il est...........célibataire ! Si ! Juré-crachouillé ! Ou peut-être, peut-être, multi-célibataire, ça c'est possible effectivement, je ne le suis pas dans toutes ses sorties... Multi-fidèle en tous cas. Mais rendez-vous compte, toutes ces bullshits de "perle rare", de "prince charmant" que vous étiez finalement arrivé à éradiquer de votre esprit mesdemoiselles en vous rendant à la soi-disant évidence qu'un tel personnage n'existait pas..... eh bien voilà...... il y en a un exemplaire sous vos yeux déjà humides ! Le super-parti pas encore pris ! En plus vous aimez la tauromachie puisque vous êtes ici et si vous le conquérez (de haute lutte, je le crains) il vous emmènera partout sur la planète des toros suivre le Cid, Morante et Tomas, c'est garanti. Bon alors, la chute ? Eh bien c'est que des deux, avec les filles, et pour en revenir au titre, qui est l'ange, qui est le démon, on n'en sait rien ! Ben tiens ! Et bien que l'on ne tienne absolument pas à souiller ce blog de vulgarité, on suppute nonobstant qu'il n'y a qu'un moyen de le savoir.... Je ferai donc passer toutes les coordonnées que l'on me transmettra, considérez cela comme une chance cette agence matrimoniale spontanée, car inutile de vous préciser qu'il n'a pas vraiment besoin de ça pour trouver : le garçon est sollicité ! Mouâa qu'il est beau, regardez-moi ça ! Il vient de m'appeler, il précise qu'il accepte de poser nu pour les femmes photographes (non, le téléphone portable ça ne compte pas)
Quel mauvais journaliste je fais : j'ai omis de préciser le plus savoureux des détails le concernant. Son nom qu'il ne signe pas à la pointe de son épée... est le même que celui de la glande qui a pour fonction de... lubrifier le vagin. Je vous jure. Ca ne s'invente pas, véridique ! Si ce n'est pas de la prédestination ça...






















































7 commentaires:

emma a dit…

mais ou vas tu chercher des trucs pareil????
tres bie ecrit en tout cas!

Anonyme a dit…

Sur la première je croyais que c'était Fernando Robleño... ?

Marc Delon a dit…

Oui, c'est bien Robleno qui en plantant une épée a reçu en retour un puissant jet de sang. Artère tranchée ?

Anonyme a dit…

je suis mikeline et serait intéééresséeeeu à rencontrer le petit... s'il veut bien me rappeler au 0612 58749 35248 merki
je saurais bien m'occuper de lui... gnniak gniak gniak...
signé Mikeline...

Falbalas a dit…

Je confirme pleinement ce texte.
Ce 'petit' est très bien sous tous les rapports et ça me déglingue de le savoir seul, le soir, au coin du feu....
Marc, je ne te connaissais pas ce côté 'marieuse' :-))

Marc Delon a dit…

OK Falbalas, je lui fais passer tes coordonnées de suite....

maria a dit…

depuis plusieurs jours, je me concentre pour me rappeller où j'ai vu cet homme, celui qui dort. j'ai enfin trouvé , je le connais et en plus je l'ai vu et lui ai parlé. Mouais, la photo est a son avantage. Il est sympas mais un peu timide voir quelque peu "snobeur". je vais vous dire comment il s'appelle: non, mais franchement, vous avviez cru que j'allais le faire? je garde le secret, marc, mais faut payer. tu vois tu n'es pas le seul sur l'enchère. (dis, merçi à ta bonne étoile )